Voyage en terre australe

Deux mois de kitchen-hand ?

Voilà déjà une semaine que je travaille dans ce restaurant.. Il faut s'y remettre. Je fais mes heures de 9h ou 10h à 16h du lundi au vendredi. Je suis le larbin des chefs-cuistos. Je dois faire le grouillot, leur apporter la nourriture en réserve vers la cuisine, peler les légumes, couper les condiments, mélanger les salades. Pendant le service, je dois réapprovisionner les bacs à salade du buffet tout en nettoyant les montagnes de vaisselle qui s'accumulent. Cela attaque de tous les côtés : à ma gauche, les plats de la cuisine. A ma droite, ceux du restaurant. Derrière le lave-vaisselle, je dois en même temps éplucher et peler des carottes, des pommes de terre, des oignons et je ne suis pas bon pour la coupe. Trop lent, je n'ai pas le "doigté". Alors que je m'affaire à gérer tout cela, je dois aussi éxécuter les ordres du cuisinier : vas me chercher ça, apporte moi ci, ça et parfois dans un anglais que je connais pas (je ne maîtrise pas le vocabulaire de la cuisine). Ainsi, je passe pour un débile qui ne sait pas ce que c'est que le persil, les aubergines ou bien les courgettes. Résolution prochaine : apprendre, donc, le vocabulaire de la cuisine.

C'est tout de même sympa, je ne fais pas que de la plonge pendant 6h. J'apprends à cuisiner du pain à l'aïl, du poisson (baramundi), à faire des salades, bref à mettre en place des plats pour le buffet. C'est une ambiance à l'européenne, donc presque tout le monde est "backpacker" ou bien émigré en visa travail. Suisses, portugais, tchèques, estonien, allemands et moi le frenchy, on est peut-être une dizaine à turbiner dans cette petite cuisine. Il faut courir pendant 6h, cela n'a rien à voir avec mon ancien job au All Seasons Katherine. A Katherine c'était facile, je lavais mes plats et c'est tout, l'espace était grand, je pouvais évoluer tranquillement et à mon rythme. A Sydney, c'est plus chargé. On me demande d'aller plus vite, de faire plus de choses, davantage de stress, donc. On court  comme des débiles sans se demander pourquoi ou pour qui on court. Mais c'est comme ça, il faut aller vite. On verra si je tiens le coup, ou bien s'ils ne me virent pas avant que je m'améliore ! Oui, j'ai l'impression d'être sur la scellette, sur un fil tendu dans le vide : en période d'essai, si la patronne estime que je ne suis pas assez bon, elle me diras "ok, voici ta paye et tu ne reviens pas demain". Si je ne cours pas bien, je tombe. Pas grave, je trouverai autre chose au cas où, je continue de chercher autre chose, peut-être dans l'hôtellerie (j'en ai marre de la restauration) mais je suis tanné de ces petits jobs peu qualifiés qu'on demande en Australie, finalement ce n'était pas si mal d'écrire des piges pour le Petit Futé pour 800€ mensuels. Voilà seulement une semaine que je suis dans cette cuisine, je me dis qu'il en reste 7, ça paraît long !! Vivement l'Asie mi-janvier.

Côté cadre, c'est quand-même sympa. Je marche 10 minutes, 25 minutes de bus pour traverser Sydney, et j'arrive sur une plage remplie de surfeurs, avec la mer verte-turquoise et ses rouleaux qui attaquent le sable fin et les roches qui ressemblent à une petite crique de Collioure ou de Port Vendres. Pendant mon break, toutes les 5h de travail (donc à la toute fin de mon service), je peux manger en ayant la vue sur la mer. Il paraît qu'on peut souvent y voir des baleines. Je scrute tous les jours mais pour le moment, je n'ai vu que des gros tankers et des pétroliers.

Mes humeurs sont donc vagabondes, elles oscillent entre plaisir et dégoût. Je me dis que je dois trouver autre chose, que je ne suis pas en Australie pour courir et obéir bêtement à des ordres, d'aller plus vite pour satisfaire un chef. Car ce n'est pas mon métier, je me demande quel serait le résultat si je demandais à mes chefs d'écrire vite un poème ou des articles du Petit Futé, ou une dissertation de 5 pages mais 1h après, je me persuade que l'ambiance est bonne et que je dois persister dans cette expérience. On verra de quoi demain sera fait !


Publié à 09:56, le 20/11/2012, Sydney
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 12 sur 47 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques


Derniers articles

Avril-Juin 2013 à Avalon Beach
Retour en Australie : Sydney again.
Voyage en Thaïlande ! 16 janvier - 8 février
Cherry picking !
Tasmanie !

Sites favoris


Amis